Un webmaster freelance autoentrepreneur n’a pas besoin d’avoir énormément de clients dans son portefeuille. Son activité d’indépendant le limite à un nombre déterminé de clients pour qu’il soit sûr de satisfaire leurs multiples besoins. Aussi, son souhait est de trouver de bons clients avec lesquels il pourra collaborer correctement et longtemps. Mais comment doit il faire pour repérer ces quelques pépites ?

 

Identifier le bon profil

D’abord, Il est important d’identifier le profil des différents clients pour savoir comment les aborder aisément ou renoncer suffisamment tôt à toute collaboration qui s’avèrerait plus négative que profitable.

Afin de reconnaître ce profil idéal, le webmaster peut mettre en œuvre une stratégie de marketing assez simple et méthodique qui va s’avérer profitable pour lui :

  • Définir le profil du client en fonction des services proposés.
  • Participer à des événements précis (réseaux sociaux professionnels, groupes ou associations dans son secteur, bouche-à-oreille).
  • Utiliser des plateformes en ligne pour promouvoir les services.
  • Avoir un site web professionnel
  • Être actif sur les médias sociaux pour optimiser une présence en ligne
  • Explorer des partenariats avec d’autres professionnels ou entreprises.
  • Obtenir des références auprès de clients satisfaits.
  • Fournir des services de qualité pour satisfaire les clients.
  • Participer à des appels d’offres.
  • Explorer des opportunités de marketing local (publicités, événements locaux, etc.).

Cette première phase sollicite déjà beaucoup de patience pour trouver des clients de qualité. Tous les clients appâtés ne sont pas forcément intéressants pour vos affaires et il faudra encore les différencier pour savoir s’ils vont correspondre à vos besoins et vos attentes.

Connaitre les comportements des clients

Il est essentiel de comprendre les différents types de comportements des clients afin de s’adapter à leurs besoins spécifiques, leurs motivations, leurs préférences et leurs expériences antérieures.

Si certains clients peuvent avoir de l’assurance, manquer de confiance en eux, être râleurs, indécis, méfiants, agressifs, négociateurs, pressé ; certains sont également très compréhensifs et patients, ce qui donne toutes les chances de favoriser une négociation sereine.

Voyons ces différents profils : 

  • Les clients spontanés font des achats sans planification préalable. (Ces achats improvisés sont généralement motivés par des promotions, des remises ou des présentations attrayantes).
  • Les clients organisés planifient leurs achats (Ils effectuent de multiples recherches, comparent les services et les tarifs, prennent leur temps avant de prendre une décision).
  • Les clients fidèles préfèrent une marque ou un fournisseur spécifique. (Ils restent fidèles à la même entreprise en raison de leur satisfaction, leur confiance ou autres facteurs).
  • Les clients occasionnels achètent irrégulièrement. (Ils sont plutôt influencés par des promotions, des recommandations ou des circonstances particulières).
  • Les clients insatisfaits sont redoutables pour la réputation d’une entreprise (Ils font des retours négatifs, des poursuites, se plaignent ou cessent de faire des affaires avec l’entreprise).
  • Les clients critiques évaluent les services (Leurs commentaires peuvent offrir à l’entreprise des indications précieuses pour l’amélioration des services).
  • Les clients indécis sont très ambivalents (Ils peuvent être freinés par un choix abondant, la complexité des options ou douter de leurs propres besoins).
  • Les clients influençables valident l’avis des autres (ils tiennent compte du bouche-à-oreille, d’avis en ligne ou de témoignages).
  • Les clients économes accordent une grande importance au prix. (Ils vérifient les offres et choisissent un fournisseur en fonction des tarifs).
  • Les clients curieux aiment expérimenter de nouveaux services. (Ils sont ouverts aux innovations et aux nouvelles tendances).

Parmi ces nombreux comportements, comment se situer ?  comment s’accorder ? Comment dénicher les perles ? Comment les retenir ?

Repérer le client idéal 

Ce repérage implique une compréhension de vos objectifs commerciaux, vos valeurs professionnelles et de la clientèle que vous souhaitez attirer et fidéliser.

Il faut :

  • Etablir un profil détaillé du client idéal (caractéristiques démographiques, besoins spécifiques, comportements d’achat, valeurs, etc.)
  • Identifier les clients rentables, fidèles et avec lesquels la relation est
  • Estimer honnêtement ses forces, ses compétences et ceux du client.
  • Rechercher des clients avec des valeurs, communicatifs et compréhensifs.
  • Rechercher plutôt des collaborations à long terme.
  • Anticipez les demandes des clients en étant à l’écoute du marché.
  • Créer des personas clients pour saisir les besoins et les particularités des clients idéaux.
  • Prospecter auprès des entreprises qui collent le mieux au client idéal.
  • Comprendre et reconnaitre les signaux d’achat des
  • Demander à vos clients actuels ou passés les raisons de leur choix.

Se pose enfin la question finale sur la manière de cultiver ces perles qui aideront votre entreprise à prospérer tout en ayant la meilleure des collaborations ?

 

Choisir le meilleur client ?

Il reste difficile de cibler « the best customer », car cela dépend des objectifs propres à chacun, du secteur d’activité et du modèle commercial.

Cependant, si vous avez déjà retenu des clients en fonction de certains critères, vérifiez simplement si vous repérez ces particularités  sur votre liste du client idéal :

  • Le client sollicite régulièrement votre entreprise (stabilité de vos revenus).
  • Le client a une entreprise qui génère des revenus stables (assurance d’un contrat à long terme)
  • Le client a une communication ouverte (respect mutuel et compréhension des besoins de chacun).
  • Le client respecte les termes de paiement convenus (maintient d’une bonne trésorerie ).
  • Le client recommande votre entreprise à d’autres (nouveaux clients et réputation renforcée).
  • Le client a les mêmes valeurs que vous (relations à long terme).
  • Le client collabore de manière stratégique (opportunités mutuelles de croissance).
  • Le client a des besoins clairs (collaboration audacieuse).
  • Le client fournit une rétroaction constructive (amélioration de vos compétences).
  • Le client respecte les délais convenus (gestion efficace des projets).

Il reste entendu que rien n’est parfait. Parmi les clients, certains peuvent poser quelques difficultés transitoires qui peuvent être résolues avec tact et dialogue et amener par la suite une relation tout a fait acceptable. 

Pour conclure

Le webmaster freelance, qui cherche à constituer ou renforcer son portefeuille client, doit éviter de se concentrer seulement sur son chiffre d’affaire, mais il doit aussi rechercher une relation forte, une éthique et des valeurs communes avec ses clients.

Il doit s’inscrire avec son client dans une stratégie globale dans laquelle chaque partie se reconnait et contribue mutuellement à la croissance de son activité.